Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Histoire et Patrimoine > Fontaine de Salet

Fontaine de Salet

La fontaine de Salet a un petit goût d’histoire de France

 

Au pied de la côte de Giroune qui, à la sortie Est du village d’Arette, longe le bois du Calvaire avant d’ouvrir via Issor ou Lourdios-Ichère la route de la vallée d’Aspe et de l’Espagne, la fontaine de Salet confie aux promeneurs son inlassable murmure. Elle ajoute ainsi au charme d’un espace forestier riche en balades auxquelles chaque saison donne son propre charme.
Erigée en Mai 1828 par des tailleurs de pierre locaux alors très réputés, cette fontaine avait été commandée par Jean-Pierre Salet, à l’époque maire d’Arette. Quelques jours après son inauguration, la duchesse de Berry, mère d’Henri d’Artois (1820-1883), duc de Bordeaux, fut accueillie, les 26 et 27 juillet, à Oloron aux cris de « Vive Henri V ! Vive le Roi ! », « Vive la France ! Vive Madame ! », « Vive le Duc de Bordeaux ! ».
Dans la foule, Jean-Pierre Salet, royaliste convaincu, n’était pas le moins enthousiaste à clamer son soutien au dernier représentant de la dynastie des Bourbons, seulement âgé de 8 ans. Une prise de position bientôt illustrée par l’inscription sur la fontaine de la formule « Au Nabet Henric » (Au nouvel Henri), signe clair du ralliement de l’édile à celui qui espérait alors monter sur le trône sous le nom d’Henri V.
Son grand-père Charles X, renversé par la révolution des Trois Glorieuses en 1830, abdiqua en faveur de son fils Louis XIX, qui fut le souverain au règne le plus bref puisqu’il renonça à son tour au pouvoir 20 minutes plus tard au profit du jeune Duc de Bordeaux. Bien que non proclamé, celui-ci devint roi comme prévu sous le nom d’Henri V, mais seulement pendant 5 jours, du 2 août au 7 août 1830. Agé de 9 ans et demi, il renonça finalement à son trône au profit du Duc d’Orléans qui fut le dernier roi de France sous le nom de Louis Philippe 1er .



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP