Arette la Pierre Saint Martin

logo du site
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin
  • Arette la Pierre Saint Martin

Accueil du site > Pages Annexes > Pax Aban

Pax Aban

Coopération transfrontalière
L’expression « Pax Avant » (paix avant tout) figure au cœur du rituel de la Junte de Roncal, célébrée tous les 13 juillet au Col de la Pierre Saint Martin. Elle désigne désormais ce que la notice officielle considère, entre Arette et Isaba, comme « un parcours à travers l’histoire, les gens, la culture des deux vallées reliées par la montagne ». Ainsi se trouve concrétisé un projet transfrontalier imaginé en 2009, en même temps que la mise en service des deux structures muséographiques de Barétous et de Roncal.
Inaugurée par Pierre CASABONNE, maire d’Arette et Angel Luis DE MIGUEL BARACE, alcalde d’Isaba, en présence de diverses personnalités ainsi que de représentants du mouvement associatif dans les deux vallées et d’hébergeurs, cette route, longue de 50 km, comporte sept étapes. Trois ont été conçues sur le versant français, trois sur le versant espagnol, tandis que la dernière tient compagnie à la borne-frontière 262. Matérialisées par des tables de pique-nique en béton et des panneaux informatifs rédigés en espagnol, français, basque et béarnais, elles présentent tout d’abord un intérêt visuel, car situées sur des belvédères, à proximité de parkings (1) aménagés en bordure des deux départementales. « Ces étapes livrent de précieux renseignements sur l’espace environnant, son histoire ou, c’est souvent le cas, son attachement à la tradition pastorale » confie Pierre CASABONNE avant de préciser que les musées d’Arette et d’Isaba permettent d’approfondir ces découvertes.

P1010032
Président de Béarn Initiatives Environnement (BIE), Yvan BOYE tient de son côté à souligner « que cette réalisation permet de faire connaître deux autres outils de valorisation du patrimoine naturel et culturel, à savoir le chemin de découverte du Braca et le sentier d’interprétation du Férial (2) ».Directeur de l’office de Tourisme du Barétous, Jean-Pierre TRAILLE envisage « d’encourager les échanges touristiques par des visites découverte à la journée » tandis qu’Oscar ANDUEZA, son confère roncalais, évoque « au-delà de la frontière, un authentique partage du territoire pyrénéen ». constat repris par l’alcalde d’Isaba qui estime « que ce chemin constitue un pas important dans la coopération entre les deux vallées » , synonyme à ses yeux – mais c’est une boutade- de nouvel argument en faveur d’un prochain passage du Tour de France cycliste.

(1) Cette route est vouée à être empruntée en voiture
(2) Le Braca et le Férial sont 2 espaces nordiques implantés sur chaque versant, à moins de 5 km de la frontière



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF